Le tourisme solidaire en Thaïlande

De nos jours, il est aisé de voyager d’un pays à l’autre et de découvrir sans cesse de nouvelles cultures. Cependant, le tourisme de masse affecte grandement l’environnement d’un territoire.

Ce phénomène est non seulement nocif pour les espaces naturels, mais aussi pour la richesse culturelle d’un pays. Heureusement, les voyageurs du monde entier ont commencé à adopter de nouvelles manières de partir à la découverte de nouvelles régions.

L’écotourisme, par exemple, favorise l’écologie, tandis que le tourisme équitable se met plutôt au service des populations locales. À la croisée de ces deux pratiques, on trouve le tourisme solidaire, qui vise à responsabiliser les voyageurs sur leur impact au niveau sociétal et écologique.

Aujourd’hui, on part à la découverte de ce nouveau type de tourisme alternatif, particulièrement en Thaïlande. Et pourquoi ne pas s’y mettre aussi, tant qu’on y est ?

Qu’est-ce que le tourisme solidaire ?

L’objectif principal de cette forme alternative de tourisme est de voyager dans le respect de la culture et de l’environnement du lieu que l’on visite. Il consiste à privilégier l’échange et la rencontre avec les populations locales.

Généralement, il s’inscrit même de manière éthique dans le développement de l’endroit que l’on visite. Le réseau d’informations dédié à la solidarité, Ritimo, précise quelque peu la définition.

Selon eux, le voyageur qui pratique le tourisme solidaire va soit participer au développement local en soutenant des actions, soit favoriser un voyage dont une partie de son financement reviendra à des organismes sociaux ou un projet de réhabilitation.

C’est donc une forme de tourisme qui privilégie une plus juste redistribution des ressources. Pour le moment, le tourisme solidaire est encore très marginal…

La majorité des voyageurs s’orientent encore vers le tourisme de masse, peu respectueux des cultures locales et de l’environnement. Cependant, l’être humain semble de plus en plus conscient de son impact global sur la planète. Il y a donc de l’espoir pour que ce type de voyage se démocratise.

D’ailleurs, de multiples associations et coopératives se créent à travers le monde pour favoriser ce tourisme plus durable. En Thaïlande, notamment, c’est une pratique qui devient de plus en plus populaire.

Le tourisme solidaire en Thaïlande

tourisme solidaire

Ce pays d’Asie du Sud Est se définit comme le centre spirituel du bouddhisme en Asie. La plupart des grandes villes thaïes, telles que Chiang Mai, sont encore très marquées par des coutumes ancestrales et une forte présence de la religion.

Mais la découverte culturelle n’est pas la seule raison qui attire les touristes dans ce magnifique territoire. En effet, les paysages thaïlandais sont réputés pour être véritablement extraordinaires… Et on peut vous l’affirmer ! Malheureusement, la Thaïlande est également l’un des pays les plus pollués au monde.

Au printemps, Bangkok et Chiang Mai figurent d’ailleurs souvent parmi les villes ayant la pire qualité d’air au monde. Il s’agit effectivement de la saison la plus aride de l’année.

De la même manière, le tourisme de masse affecte grandement l’économie locale. Il accentue notamment les inégalités sociales, et appauvrit les populations les plus démunies. Pour ces raisons, le tourisme solidaire se développe de plus en plus dans ce pays exceptionnel.

De nombreuses associations proposent alors aux voyageurs de pouvoir visiter le territoire de manière plus durable et éthique.

Adopter ce type de démarche leur permet notamment de découvrir le pays en totale immersion, tout en participant au développement local. Les organisations proposent généralement aux visiteurs de loger chez l’habitant, et d’aider à travers des actions sociales.

Les associations pour pratiquer le tourisme solidaire

Puisque nous sommes engagés auprès d’une association locale favorisant le tourisme équitable, nous allons évidemment vous parler de Volunteers Without Borders.

Cette organisation a pour objectif de développer de manière durable le pays. C’est d’ailleurs pour cette raison que DailyLama s’est engagé auprès d’eux, à travers la vente de nos bracelets.

Notre objectif commun est protéger l’environnement de la région, mais aussi de soutenir des projets locaux, l’instruction pour tous, et l’écotourisme. Pour les visiteurs de la région de Chiang Mai, où sont conçus nos bracelets, VWB propose d’ailleurs de nombreuses alternatives de tourisme solidaire.

Les voyageurs peuvent, par exemple, offrir des cours d’anglais dans les écoles ou participer au financement de projets scolaires. Il existe évidemment d’autres associations qui favorisent le tourisme équitable en Thaïlande.

On pense par exemple à GlobAlong, qui propose également aux visiteurs de donner des cours d’anglais dans les écoles, mais aussi d’aider les enfants défavorisés.

De son côté, Project Abroads privilégie la protection de l’écosystème. Les voyageurs qui s’engagent auprès de cette organisation pourront donc participer à la préservation des forêts tropicales et des récifs coralliens.

De la même manière, Cybelle Planète permet aux touristes solidaires de défendre la cause animale. Durant leur visite du pays, ils devront notamment entretenir les habitats de la faune locale et même prodiguer des soins aux animaux.

Pour votre prochain voyage dans le pays de prédilection du bouddhisme, pensez donc à contacter l’une de ces associations pour rendre votre visite plus éthique et responsable.

Vous pourrez ainsi participer au développement local et à la préservation de l’environnement. Mais votre expérience, elle, sera des plus immersives et enrichissantes !