Oui, la chaîne de l’Himalaya se termine bien en Thaïlande !

Quand on parle de l’Himalaya, on imagine instantanément un mur de montagnes et de sommets enneigés infranchissables, qui toucheraient presque le ciel.

À vrai dire, c’est à peu près ça et on peut même rajouter qu’un avion de ligne pourrait raser de près son plus haut sommet.

On sait que cette chaîne de montagnes nommées Himalaya est la plus longue et haute du monde, qu’elle débute au Pakistan pour se terminer au Tibet.

Mais ce que l’on sait moins, c’est qu’elle possède aussi des extensions, dont une se prolonge jusqu’en Thaïlande.

Ce que l’on nomme la chaîne de l’Himalaya

himalaya en thailande

En vieux langage sanskrit, Himalaya veut dire « demeure des neiges ». Du reste, lorsque l’on évoque les neiges éternelles, on fait bien évidemment référence à la plus grosse chaîne de montagnes du monde : l’Himalaya.

Longue de plus de 2450 kilomètres, sur une largeur s’étirant entre 220 et 400 km, elle établit une véritable frontière entre le continent indien et le haut plateau tibétain de l’Asie du sud.

L’Himalaya traverse en tout une partie de 5 pays, que sont le Pakistan, l’Inde, le Népal, la Chine dont la région du Tibet et le Bhoutan.

On estime donc que cette chaîne montagneuse couvre une surface totale d’à peu près 600 000 km². Ce qui est sûr en revanche, c’est le fait que l’Himalaya abrite les sommets les plus hauts que l’on puisse trouver au monde, dont le fameux Everest, le plus haut de tous, qui culmine à 8 848 mètres au-dessus du niveau de la mer.

On estime aussi la limite des forêts de sapins à environ 4000 mètres d’altitude. Cependant, au-delà de 5000 mètres, on ne trouve plus que de la neige à perte de vue.

D’après les légendes, les hauts sommets glacés de l’Himalaya seraient le refuge d’une énorme créature, mi-singe, mi-ours, que l’on nomme le Yéti.

Le plus haut sommet du monde

Depuis toujours, la chaîne de l’Himalaya, et tout particulièrement le mont Everest, fait fantasmer les alpinistes de toutes nationalités.

Ce point culminant qui domine le monde par sa hauteur est en effet l’un des sommets les plus réputés, avec le Kilimandjaro tanzanien, l’Aconcagua de la cordillère des Andes et le Mont-Blanc des Alpes franco-italiennes.

Situé entre le Népal et la Chine, le mont Everest fut découvert en 1852 par Sir Georges Everest, qui lui donna son nom, bien que les Népalais continuent de l’appeler Chomo Lungma, qui se traduit par « déesse mère du monde ».

Il ressemble à une gigantesque pyramide avec ses 3 faces ainsi que 3 arrêtes et sa roche est composée de schistes cristallins. Son sommet est empli de glaciers, mais ce n’est pas ce qui a empêché, dès le début du 20e siècle, de nombreux alpinistes européens de tenter son ascension.

La première véritable expédition eut lieu en 1921, mais fut un échec. D’autres suivront, où bon nombre d’alpinistes réputés y laisseront leurs vies. Il faut comprendre qu’à partir d’une certaine altitude, l’oxygène se fait rare et que les températures négatives atteintes au-delà des 5000 mètres sont mortelles.

Ce n’est qu’en 1953 que l’expédition du Colonel John Hunt parviendra avec beaucoup de chance à gagner le sommet du « toit » le plus haut du monde.

Le « toit » de la Thaïlande

himalaya thailande

Lorsqu’on visite la Thaïlande et que l’on délaisse les plages de sable blanc et les eaux maritimes de couleur turquoise des régions sud du pays, l’on se tourne vers le nord et ses régions montagneuses.

Là, à 2 heures de route de Chiang Mai, la capitale du nord, se trouve un parc national situé sur une chaîne montagneuse.

Nous sommes au pied du mont Doi Inthanon et aussi extraordinaire que cela puisse paraitre, cette chaîne montagneuse s’avère être une continuité de la chaîne de montagnes la plus importante que l’on puisse trouver au monde : l’Himalaya !

Le sommet du mont Doi Inthanon se trouve à 2565 mètres d’altitude, autant dire que c’est le plus haut que l’on puisse observer en Thaïlande, d’où son surnom de « toit de Thaïlande ».

Il est aujourd’hui prouvé que la chaîne montagneuse à laquelle il appartient est bel et bien une extension de la fameuse chaîne Himalaya.

Elle découle du bout de la chaîne qui prend officiellement fin dans une région touchant le Tibet et le Bhoutan, mais qui file ensuite à travers le Bangladesh, avant de poursuivre sa route en longeant les bords du Myanmar (ex-Birmanie), pour enfin finir au nord de la Thaïlande.

Le parc naturel national Doi Inthanon

Wat Namtok Mae Klang

C’est un endroit naturel préservé, comme il y en a beaucoup en Thaïlande. Il y fait bien plus frais que dans toutes les provinces du pays, étant donné la hauteur de ces sommets, idéaux pour observer toutes sortes d’oiseaux rares et pratiquer la randonnée.

Ce magnifique parc d’une superficie de 480 km², dont l’entrée est payante pour éviter des attroupements sauvages, est un incontournable pour tous les amoureux de la nature et du trek.

S’il est impressionnant d’observer et de pratiquer le mont qui donne son nom au parc et qui trône telle une pyramide en son centre, il y a quantité d’autres merveilleuses activités à faire tout au long d’une journée.

Ainsi, non loin du parc, se trouvent les cascades de Namtok Mae Ya, où l’eau se déverse le long d’une falaise d’une hauteur de 280 mètres, pour former de nombreux bassins où il fait bon nager.

Tout près de cette cascade se trouve le magnifique temple Wat Namtok Mae Klang (photo plus haut), célèbre pour son interminable escalier bordé de dragons colorés.

Toujours dans les environs, nous pouvons visiter la grotte de Tham Bori Chinda, vieille de plusieurs millénaires et emplie de nombreuses et impressionnantes stalactites ainsi que stalagmites.

Tout autour, il sera agréable d’observer la faune et la flore sauvage propres à cette région si caractéristique. D’autant que le peuple Hmong, issu des anciennes traditions, vit là en s’occupant de culture agricole et de plantations florales de toute beauté.

Peu importe où vous vous trouverez autour du parc, dès que vous lèverez la tête, vos yeux se poseront sur le mont Doi Inthanon et vous pourrez vous dire en touchant sa roche du bout des doigts, que vous êtes en contact avec une partie infime, mais spectaculaire de l’Himalaya, la plus grosse chaîne montagneuse du monde se trouvant pourtant à des milliers de kilomètres de là.

Découvrez aussi :

Comment reconnaître une vraie pierre ?
Vous désirez acquérir une pierre naturelle ? En plus de leur beauté, vous avez entendu parler de leurs vertus énergét...
Lire
Pierres roses : propriétés curatives, utilisations et bienfaits
Couleurs, pouvoirs de guérison ou encore signe zodiacal : il existe de nombreuses façons de choisir une pierre précie...
Lire
15 pierres pour gérer la colère, la frustration et le stress
La colère n’est pas nécessairement un sentiment négatif. Au contraire, il est sain d’exprimer sa frustration et de pa...
Lire