La cuisine thaïlandaise, un univers pleins de saveurs et de bienfaits

La cuisine thaïlandaise est mondialement réputée, notamment pour sa grande variété de plats traditionnels qu’elle propose, mais aussi pour ses épices.

Du Pad Thaï aux currys lait de coco, des soupes thaï aux nems croustillants à la banane, la cuisine thaïlandaise est riche de saveurs !

En revanche, pour les sensibles c’est une autre histoire : il faut savoir que cette cuisine est particulièrement relevée. Si vous êtes effectivement sensibles, nous vous conseillons de réaliser les recettes thaï à partir de chez vous afin de pouvoir doser le piment selon votre préférence.

Vous trouverez ci-dessous de nombreux ingrédients utilisés en cuisine thaïlandaise ainsi que les bienfaits qu’ils comportent pour votre santé. Poulet, crevette, bœuf et poisson vous emmèneront sous d'autres latitudes si vous prenez le temps de les apprécier lors d’un repas chez vous ou en restaurant.

Il est évident que nous vous conseillons fortement d’aller à la source en Thaïlande afin d’en faire vous même l’expérience.

Les bienfaits de la cuisine thaïlandaise

bienfaits cuisine thailandaise

Le régime traditionnel de la Thaïlande comprend de nombreux ingrédients : légumes, fruits de mer, viandes, riz, nouilles, herbes et épices, tofu, germes de soja...

Bon nombre de ces ingrédients ont été étudiées pour leurs bienfaits sur la santé : en voici donc quelques extraits.

Le galanga, gingembre thaïlandais :

semblable en apparence et en saveur au gingembre et aux racines de curcuma, il est souvent utilisé dans les sauces, les pâtes de curry et les plats comme la soupe tom yum.

Des études démontrent que cette racine contient des composés pouvant tuer les cellules cancéreuses, combattre l’inflammation et soulager la douleur.

Le basilic sacré thaïlandais :

avec une nuance de réglisse, celui-ci est utilisé dans les currys, le riz frit et les sautés. La recherche montre que les huiles et extraits de basilic sacré peuvent aider à gérer le stress et protéger contre l’hyperglycémie chez les personnes atteintes de diabète.

Le safran des Indes :

le curcuma, composé de curcumine, peut offrir des avantages pour la santé. En effet, il peut avoir de puissants effets anti-inflammatoires et améliorer la fonction ainsi que la création des cellules cérébrales.

La citronnelle :

celle-ci ajoute une saveur fraîche d’agrumes aux soupes thaïlandaises. Des études suggèrent que l’huile essentielle de citronnelle même peut aider à protéger contre les ulcères d’estomac et réduire les taux élevés de cholestérol sanguin.

Les germes de soja :

ceux-ci sont utilisés dans les soupes un nutriment vital pour une bonne coagulation du sang, tandis que la vitamine C est nécessaire pour la production de collagène, un système immunitaire sain et une peau saine.

La papaye :

la salade verte est un plat thaïlandais populaire. La papaye est riche en antioxydants, ceux-ci pouvant combattre les molécules réactives endommageant les cellules appelées radicaux libres.

Le lycopène peut exercer des effets anticancéreux et protéger la peau du vieillissement et de ses conséquences.

Le tofu :

souvent présent dans le pad thaï et autres plats, contient des composés appelés isoflavones. Ceux-ci peuvent améliorer le contrôle de la glycémie et réduire le risque de diabète.

Les fruit de mer :

de nombreux plats thaïlandais comprennent des fruits de mer et essentiellement des crevettes. Les fruits de mer sont une excellente source de protéines maigres et fournissent des vitamines, des minéraux et des acides gras oméga-3 sains.

La recherche a lié la consommation régulière de fruits de mer à un risque plus faible de maladie cardiaque et de diabète de type 2.

En résumé

Plusieurs de ces ingrédients thaïlandais sont alors nutritifs. Cependant, il existe bien d’autres aspects sains de la cuisine thaïlandaise.

Premièrement, les repas thaïlandais présentent souvent un bon équilibre de macronutriments : protéines, graisses et glucides.

Ensuite, les currys, les sautés et les soupes sont préparés avec une variété de légumes. Ils contiennent une source de protéines comme le tofu ou les fruits de mer ainsi que du lait de coco, des sauces aux arachides ou autres matières grasses.

Les légumes les plus courants dans la cuisine thaïlandaise ne sont pas féculents.

En effet, il s’agit régulièrement de poivrons, de tomates, choux, brocolis, carottes et oignons. Ces légumes sont riches en fibres, vitamines et minéraux, ainsi qu’en une variété de composés contribuant à une bonne digestion et une bonne santé globale.

Manger des repas qui comprennent en grande partie et contiennent également des protéines et des graisses peut vous aider à maintenir une glycémie stable tout au long de la journée.

Ceci, à son tour, conduit à une énergie soutenue et vous aide à une vitalité saine et progressive. Attention, votre alimentation ne suffit pas à guérir une maladie, merci de bien vouloir vous rapprocher de votre médecin pour toutes complications médicales.

Découvrez aussi :

Quelle pierre pour débloquer le chakra couronne ?
Pour développer et garder l’équilibre de nos 7 chakras, la pratique de la méditation est très bénéfique. Mais, pour c...
Lire
Quelle pierre pour débloquer le chakra du 3e œil ?
Tout ce qui nous entoure s’avère relié, et ce, sans exception. Même ce qui semble invisible à notre œil affecte notre...
Lire
Top 5 des pierres avoir (de nouveau) confiance en soi !
À chaque instant de notre vie, nous devons faire preuve d’audace et de savoir-faire. Cela peut parfois sembler diffic...
Lire