10 choses que vous ne saviez probablement pas sur les lamas

Dans la culture bouddhiste tibétaine, le Lama est un enseignant des préceptes religieux.

En fait, le mot « lama » est un synonyme de « gourou » dans l’acceptation traditionnelle du terme.

À l’origine, ce titre était évidemment donné aux maîtres spirituels ayant pleinement réalisé leur éveil.

Cependant, il est désormais utilisé pour désigner la plupart des personnes possédant une grande expérience du bouddhisme et pouvant l’enseigner.

D’ailleurs, tous les moines ne sont pas des lamas, dans l’acceptation religieuse du terme.

Il désigne justement « celui qui se tient plus haut » sur le plan spirituel.

Néanmoins, vous aurez certainement compris que nous jouons du double sens de ce mot, puisque notre emblème représente l’animal du même nom.

C’est pourquoi nous avons concocté un article très spécial, pour vous livrer les secrets de cette espèce des plus fascinantes !

1/ Les lamas sont des camélidés

Cela peut apparaître comme une évidence pour certains, mais les lamas font bel et bien partie de la famille des camélidés.

En effet, ils sont de lointains cousins des chameaux et des dromadaires.

Pour l’anecdote, ils appartiennent également à la même famille que les guanacos d’Amérique du Sud, les alpagas et les vigognes de la Cordillère des Andes.

2/ Ils sont originaires d’Amérique du Sud

lamas savoir inutile

De nos jours, on associe les lamas à de nombreuses cultures et traditions.

Pourtant, les lamas sont originaires d’Amérique du Sud et plus précisément d’une région de la Cordillère des Andes.

Ils sont effectivement nés dans les montagnes entre le Péru et la Bolivie, là où se trouvait le fameux Empire inca.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ces animaux apparaissent dans le film d’animation Kuzco, des studios Disney.

3/ Les lamas sont des animaux domestiques

De toute évidence, il est possible de croiser la route de lamas lorsque vous vous promenez en nature.

Cependant, ces majestueuses bêtes ne sont pas considérées comme une espèce sauvage.

En effet, ils ont été domestiqués par les Incas, il y a plusieurs siècles. De nos jours, les individus « sauvages » vivent généralement en groupe.

De plus, ils sont souvent comparés aux chiens, tant ils sont sociables avec l’être humain.

Les lamas seraient effectivement des animaux très dociles et fidèles à ceux qui les adoptent.

4/ Les lamas communiquent en chantant

Dans la culture populaire, les lamas sont réputés pour cracher (littéralement) sur toute personne qui les dérangerait.

Pourtant, ces animaux sont particulièrement sociables avec l’Homme, comme avec d’autres espèces.

D’ailleurs, c’est en chantant qu’ils communiquent entre eux. Évidemment, ils ne sont pas en mesure de vous réciter des morceaux populaires.

Leur mode de communication s’apparente en fait à de petits bruits, suivant différentes tonalités.

5/ Ils peuvent garder des troupeaux

Au milieu des années 1980, certains fermiers américains ont découvert que les lamas sont d’excellents gardiens de troupeaux.

En fait, si un individu est placé avec des moutons, il va naturellement se charger de les protéger et de les guider.

Évidemment, cette qualité des lamas est due à leur excellente capacité de socialisation.

Néanmoins, il semblerait que si l’on met deux individus dans un même troupeau, ils préfèreront rester entre eux et ignorer les autres animaux.

On ne peut toutefois pas leur en vouloir, puisqu’ils communiqueront plus aisément avec leurs pairs qu’avec les autres !

6/ Leurs excréments ont de nombreuses propriétés

Si les populations des Andes ont adopté les lamas, ce n’est pas uniquement pour leur sociabilité ou leurs aptitudes.

En effet, cette espèce a l’avantage de produire des excréments très utiles pour les fermiers.

Ceux-ci sont notamment d’excellents combustibles pour les feux de camp. Mais ils seraient également très efficaces comme engrais.

D’ailleurs, les fermiers qui ont des lamas les appellent « haricots de lamas » et non excréments.

C’est une manière assez élégante de nommer ces éléments si pratiques pour la vie en montagne !

7/ La Lama-thérapie ?

Depuis quelques années, de nombreux psychologues et psychiatres se penchent sur les effets bénéfiques des animaux sur l’Homme.

En fait, de plus en plus d’organisations proposent de soigner certains maux par le biais d’une relation entre humain et animal.

Sans grande surprise, le chien est l’une des stars de ce genre de thérapie. Plus récemment, les chats ont également su trouver leur place, grâce aux facultés extraordinaires de leur ronronnement.

Mais vous serez sans doute étonnés de savoir que les lamas sont aussi utilisés pour guérir certains patients.

Aux États-Unis, plusieurs maisons de retraite et écoles font effectivement appel à ces animaux pour réconforter les personnes stressées, malades ou dépressives.

8/ La fougue de la jeunesse

La durée de vie moyenne d’un lama est d’une vingtaine d’années. Pour les individus sauvages, cette estimation s’élève plutôt à 15 ans, selon les spécialistes.

Cependant, certains lamas domestiques vivent parfois jusqu’à 30 ans.

9/ Intelligent comme un lama ?

lama

Parmi les différentes qualités que l’on attribue généralement à cette espèce, on oublie régulièrement de souligner leur intelligence.

En effet, les lamas sont réputés pour être particulièrement malins. D’une part, leur morphologie et leur instinct leur permettent de se promener dans n’importe quel environnement.

En montagne comme sur les plaines, ils n’auront aucun mal à se déplacer et trouver leur chemin.

Mais les lamas sont également conscients de leurs propres limites, ce qui n’est pas donné à tous les animaux.

Par exemple, ils sauront faire comprendre à leur humain qu’ils ne sont pas capables de porter un certain poids, s’ils sentent que la charge est trop lourde.

De la même manière, ils se coucheront ou refuseront d’avancer s’ils sont trop fatigués pour marcher.

Enfin, certains fermiers expliquent qu’il est très facile de dresser un lama domestiqué.

10/ De l’art de cracher

Le crachat est le trait de caractère que la culture populaire associe le plus souvent aux lamas.

Sur internet, on retrouve d’ailleurs des centaines de vidéos de lamas qui n’hésitent pas à cracher sur des humains qui les dérangent.

Pourtant, ces animaux opèrent généralement cette « attaque » sur leurs semblables et non sur les autres espèces. S’ils crachent sur des humains, cela signifie qu’ils sont particulièrement en colère ou effrayés.

De plus, ils pourraient se mettre à frapper avec leur tête ou leur cou s’ils se sentent en danger.

Néanmoins, cela ne devrait pas arriver si vous n’essayez pas de maltraiter ou d’effrayer un lama que vous rencontreriez.

Cela dit, vous serez surpris d’apprendre que leur crachat a une portée de 4,5 m !

Découvrez aussi :

Les singes de Lopburi : l'invasion qui terrorise les habitants en Thaïlande
Une situation alarmante Dans la ville de Lopburi, située en Thaïlande centrale, les singes envahissent les maisons a...
Lire
L’impact du Covid-19 en Thaïlande (et sur nos livraisons)
Comme tous les pays de notre chère planète, la Thaïlande n’est pas épargnée par le nouveau coronavirus, nommé Covid-1...
Lire
Peut-on porter un bracelet de pierre avec une montre ?
Mélanger différents types d'accessoires pour le poignet tels que les montres et les bracelets est une pratique couran...
Lire